Accueil » Archives pour euromed_adm

Auteur : euromed_adm

ATCOGEN

ATCOGENCréer en 2009 sous le N° de Quittance : 2621 du 22/12/2009 paru au Jort N° 57 du 12 Mai 2011 présidée par Mr Larbi Ben Tili dont l’objectif est l’Appui à la décentralisation, Encourager les initiatives locales pour le développement durable de la ville, Présenter une espace d’échange de bonnes expériences entre les communes à l’échelle internationale, Des rencontres d’affaires, Encourager les villes aux partenariats avec les acteurs de la société civile et de la coopération internationale, Fondateur de l’évènement « MEGARA CHALLENGE TUNISIA », Réseau MEGARA CHALLENGE plus que 120 communes partenaires et 85 experts, Permettre aux communes de prendre connaissance des nouveautés à travers l’exposition des sociétés locales et internationales, Doter les communes d’un espace d’information et d’échange à travers un cycle de conférences débats.

Sur quoi porte l’Evènement MEGARA CHALLENGE ?

  • Ville ouverte : Transparence administrative, données ouvertes
  • Inclusion numérique : Engagement citoyen, participation civique, partage de la fracture numérique.
  • Ville intelligente innovante : Les innovations utilisant les TIC dans le développement urbain en matière de sécurité, de catastrophe, de transport, de déchets, d’environnement, d’énergie, de bien-être et de culture.
  • Ville durable : Répondre aux objectifs de développement durable, Impact sur la durabilité
  • e-Gouvernement et service : Qualité, efficacité des services publics.
  • Ville coopérative : Intégration interne / externe de la ville, approche globale du gouvernement, Ville-à-Ville, Relations interministérielles, Central vs Local, etc.

Renseignements

1 Avenue La Liberté Municipalité La Marsa (ATCOGEN)

Téléphone : (00216) 90 375 110

Fax : (00216) 71 729 710

@ : atcogen@gmail.com // contact@megara-challenges.org // event@megara-challenges.org

Sites Web : www.atcogen.org.tn  // www.megara-challenges.org

Polytech Nice Sophia

polytechPolytech Nice Sophia est l’école publique d’ingénieurs de l’Université Nice Sophia Antipolis, (UNS), membre de l’Université de Côte d’Azur (UCA) et est implantée sur le campus SophiaTech au cœur de Sophia Antipolis, première technopole européenne.

L’école vise à transmettre de solides compétences scientifiques et techniques, une vision cohérente de l’entreprise et faciliter l’insertion professionnelle des élèves dans une atmosphère pluridisciplinaire et internationale. Polytech Nice Sophia appartient au groupe des écoles Polytech qui rassemble 14 écoles polytechniques universitaires et qui est le premier groupement d’écoles d’ingénieurs en France par son nombre d’élèves et de diplômés.

Pleinement intégrée au sein de l’Université de Nice Sophia Antipolis, les missions de Polytech Nice Sophia sont notamment :

  • la formation initiale, en alternance ou par apprentissage des ingénieurs qui intègre les dimensions scientifique, technique, économique, et sociale ouvertes sur l’international ;
  • une préparation dans un premier cycle intégré ;
  • la formation continue ;
  • l’aide au développement industriel technologique ;
  • la formation à la recherche ;
  • la recherche scientifique et technologique, valorisée dans le cadre de la politique et des structures mises en œuvre par l’Université Nice Sophia Antipolis;
  • la diffusion de la culture scientifique et technique ;
  • le développement des relations avec les entreprises, notamment dans le but de favoriser l’insertion professionnelle des étudiants,
  • la participation à la coopération internationale, dans le but notamment de favoriser les échanges d’étudiants et le développement des formations d’ingénieur.

Polytech Nice Sophia accueille chaque année 1500 élèves ingénieurs au sein de 7 formations d’ingénieurs et de 5 parcours de Master. L’école accueille plus de 30% d’élèves internationaux issus de plus de 45 nationalités différentes. Les différentes formations sont mise en œuvre par 6 départements pédagogiques : bâtiment, électronique, informatique, génie biologique, génie de l’eau et mathématiques appliquées. Toutes les formations sont développées en synergie avec le monde industriel Français, européen et international afin d’assurer une insertion professionnelle optimale pour tous les diplômés.

De manière générale, les formations dispensées font une large part à l’innovation technologique et à l’entreprenariat. Tous les élèves réalisent une mobilité à l’international ainsi que trois stages en entreprise au cours de leur formation. Polytech Nice Sophia est partenaire de plus de 120 établissements de formation internationaux et de plus de 950 entreprises européennes.

Polytech Nice Sophia a également pour mission de développer une recherche académique et en partenariat, et de former des ingénieurs avec un haut niveau de connaissances scientifiques et technologiques. Pour ce faire, l’école s’appuie sur 10 laboratoires labellisés et trois écoles doctorales.

Polytech Nice Sophia accueille une centaine de doctorants qui s’impliquent dans des thématiques et des projets de recherche organisés autour du développement des technologies de l’information et de la communication :

  • Systèmes et réseaux ubiquitaires (communication, calcul et logiciel omniprésents) ;
  • Santé et Biologie computationnelles ;
  • Modélisation, simulation et technologies pour l’Énergie, l’Eau et le Développement Durable ;
  • Bâtiments intelligents (réseau de capteurs, optimisation énergétique).

La plupart de ces projets sont développés dans le cadre de programmes nationaux (ANR), européens (H2020) et de coopération internationales bilatérales.

Les équipes de Polytech Nice Sophia souhaitent s’engager dans une coopération active avec tous les partenaires ayant pour objectifs le développement de formations d’ingénieur ainsi que pour des actions de recherche et développement finalisées dans leurs domaines d’expertise.

Alliance des Villes Euro-méditerranéennes de Culture

L’Alliance de Villes Euro-méditerranéennes de Culture (A.V.E.C.), réseau euro-méditerranéen de collectivités territoriales historiques, a été crée en 1997 à l’initiative de cinq villes européennes: Pécs en Hongrie, Olomouc en République Tchèque, Tours en France, Tolède en Espagne et la cité italienne de Cosenza.

L’objectif principal du projet A.V.E.C. était d’établir un réseau pérenne pour les échanges d’expériences et de bonnes pratiques dans le champ de la valorisation du patrimoine, à la fois au niveau local et à l’échelle interrégionale.

Depuis plus de 20 ans, les membres de l’Alliance de Villes Euro-méditerranéennes de Culture travaillent en collaboration autour des objectifs suivants :

Faire des patrimoines un moteur du développement durable et s’engager dans une démarche de qualité

Les Villes & Territoires de Culture et de Patrimoine se sont donnés pour objectif commun de faire du patrimoine local un moteur du développement économique, culturel et social.

Le patrimoine est trop souvent considéré comme une simple source de revenus à court terme. Pour leur part, les villes & territoires du réseau AVEC gèrent le patrimoine dont ils sont légataires avec le constant souci de préserver tant la qualité de leur environnement naturel et culturel que les intérêts des générations futures.

Intégrer harmonieusement l’innovant dans l’existant

Le patrimoine d’une cité – ou d’un territoire – est plus que la simple collection des biens mobiliers et immobiliers rassemblés en ce lieu au long de nombreux siècles. Le patrimoine, c’est aussi le récit mouvant par lequel, génération après génération, une population donne du sens à ce qui la distingue de toute autre, comme à ce qui l’unit au reste de la communauté humaine.

Le patrimoine, c’est encore la trace des métissages et apports successifs qui ont forgé le caractère unique de chaque cité. C’est aussi la somme des regards que posent les humains sur cet élément irremplaçable de leur patrimoine commun.

Contribuer à la réussite économique et au rayonnement des villes et territoires membres

Les villes et territoires du réseau AVEC ont en commun de se vouloir centres vivants de culture et de rencontre entre cultures. Elles s’attachent notamment à faire de l’accueil des visiteurs non seulement une activité économique mais aussi une occasion privilégiée d’échanges humains.

Les activités du réseau s’orientent ainsi autour de plusieurs axes de travail :

  • URBANISME ET PATRIMOINE
  • GESTION DES RISQUES
  • VILLE DURABLE
  • MISE EN VALEUR DES TERRITOIRES

Depuis 2012, l’Alliance de Villes Euro-méditerranéennes de Culture est labellisée au titre de l’« expertise internationale des collectivités territoriales françaises » par le Ministère français des Affaires Etrangères pour la thématique “Développement durable et mise en valeur des cultures et patrimoines”.

Depuis 2015, le réseau AVEC est également partenaire officiel de l’UNESCO.

Contact

Marie Dal Falco
Déléguée générale
Association AVEC
Service patrimoine, Mairie d’Arles BP 196
13637 Arles Cedex-France

Tél : + 33 (0)4 90 49 35 21 / + 33 (0)6 35 14 18 54

contact@avecnet.net

Site web : www.avecnet.net

L’Arc Latin

L’Arc Latin, est un espace de coopération politique et technique constitué par des Collectivités locales méditerranéennes de niveau intermédiaire. Actuellement, ses membres sont des Députations et des Conseils Insulaires espagnols, des Conseil Départementaux français et des Provinces et villes métropolitaines italiennes, ils représentent 10% de la population et du territoire de l’Union Européenne.

Lire la suite

Centre de découverte du monde marin

Objectif

Créé en 1991, le Centre de Découverte du Monde Marin a pour objectif de faciliter et de développer toutes les activités d’enseignements, d’études, de recherches, et d’approches de ce monde marin, tant sous l’eau que sur l’eau et sur le littoral. Pour la première fois une association s’intéresse à l’ensemble du biotope que représente le monde marin !
“Découvrir, Comprendre, Aimer, Protéger”, cette formule initiée par le CDMM prend tout son sens et fera école ! Cette formule, devenue une de nos vocations essentielles et une de nos actions les plus importantes : l’éducation à l’environnement marin et au développement durable.
Une des originalités du Centre : faire découvrir l’environnement à travers une activité sportive comme la voile, le kayak de mer, la randonnée palmée ou la plongée sous-marine, alliant ainsi découverte du milieu et pratique sportive.
En plus de la sensibilisation du public (scolaires, adultes, familles, seniors, public spécifique, déficients), le CDMM est axé sur des opérations importantes comme les Assises Jeunes et Méditerranée. Elles ont pour objectif de rassembler les jeunes des pays du pourtour méditerranéen avec des projets de préservation du milieu et la création d’un Réseau Euro-Méditerranéen (REM) de protection de “Notre Mer”. Les jeunes sont au coeur de ces rencontres annuelles, notamment lors des ateliers proposés aux scolaires de tout le département avec l’aide de l’inspection académique de Nice. Les professionnels de l’éducation à l’environnement et les scientifiques se retrouvent autour de nombreuses tables rondes et de conférences de haut niveau pour comprendre l’évolution de ce milieu fragile et mettre en place des actions communes. Ces dernières sont bien sûr, relayées par les structures des délégations présentes auprès des jeunes. Au-delà de l’aspect de préservation et de création d’actions communes au sein de ce réseau, c’est aussi la rencontre avec l’autre et l’échange culturel qui sont mis en avant lors de ces journées, ménageant ainsi du temps pour la discussion inter-pays. Pour en savoir plus, voir : www.resomed.org et la page facebook Réseau Euro-Méditerranéen.

Le Centre de Découverte du Monde Marin est aussi très impliqué dans des actions locales comme Bibliomer (animation itinérante sur les plages du Département des Alpes-Maritimes et Monaco durant l’été pour découvrir la mer… ou des actions régionales comme la campagne Ecogestes à destination des plaisanciers et relayée par plus de quinze structures.

Dans le cadre de la formation professionnelle, le CDMM propose des stages de perfectionnement sur les thèmes de la protection de l’environnement, de l’éducation au développement durable ou de la biologie marine, « vers les métiers du développement durable » et participe à la formation du BPJEPS APT avec l’UFCV.
Il assure aussi un rôle de conseil, d’expertise, de recherche (aide à la décision, prospective globale, impact des activités humaines sur le patrimoine naturel et culturel, observation, analyse, diagnostic des milieux aquatiques, conseil en développement durable, …).

Le CDMM participe à la vie de nombreux réseaux animés par le service Mer de la région PACA comme par exemple le Réseau Mer. Il est ainsi présent dans de nombreuses commissions comme :
les Chartes de l’environnement de la Ville de Nice et de la Communauté Urbaine Nice Côte d’Azur
-la Maison de l’environnement de Nice
-la Commission Environnement de la Communauté Urbaine Nice Côte d’Azur
-la Commission consultative de l’environnement du port de Nice

Pour en savoir plus

Contacts

Richard CHEMLA, président du CDMM
Base de l’Aigle Nautique, 50 bd Franck Pilatte, 06300, Nice, France
+33 4 93553333
richemla@wanadoo.fr

Marine CLOZZA
Base de l’Aigle Nautique, 50 bd Franck Pilatte, 06300, Nice, France
+33 4 93553333
cdmm@resomed.org

Cités Unies Liban / Bureau Technique des Villes Libanaises

Cités Unies Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises anime le réseau de villes libanaises membres de l’organisation mondiale Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), dont l’objectif est de promouvoir les principes de démocratie locale, de partenariat et de solidarité entre les villes, notamment en soutenant des programmes de coopération décentralisée et en mobilisant des financements en faveur des actions internationales et des projets de ses membres.

Lire la suite

Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation en Tunisie (CFAD)

CFADPrésentation de la structure et contexte d’intervention

Inscrit dans la constitution de 2014 et le chapitre 7 « Pouvoir Local », le processus de décentralisation et de renforcement de l’autonomie des collectivités locales vise à entraîner un transfert de tâches, de compétences et de ressources. Pour le gouvernement et les collectivités locales, cette démarche engendre de nouveaux enjeux d’ordre politique, institutionnel, administratif, financier et technique.

Les besoins en termes de ressources humaines qualifiées est probant et étoffer le personnel à la fois au niveau des municipalités que des collectivités régionales et du district devient impératif.

Dans ce contexte, le Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation (CFAD) joue un rôle central. La réussite du nouveau dispositif constitutionnel et politique de la décentralisation dépend, en grande partie, de l’action de formation et de perfectionnement des agents et cadres des collectivités locales.

La mission du centre est au cœur de cet enjeu. Créé depuis 1994, il a pour objectif de former des agents et des cadres des gouvernorats et des municipalités ainsi que des agents de l’administration centrale sur des sujets ayant trait à l’action communale et régionale. Depuis le 15 mars 2016, conformément à l’article 7 du décret gouvernemental n° 2016- 365, le centre est rattaché au ministère des affaires locales.

Le projet du CFAD vise également à créer et développer une équipe de formateurs au niveau national et régional pour fournir des services de formation au plus près des besoins des collectivités locales.

En ce sens, il assure une panoplie d’actions de développement de compétences, d’accompagnement et de formations pour les agents et ce en proposant :

  • Une identification des besoins de formation auprès des collectivités locales,
  • Un plan annuel de formation exécuté dans ses locaux à Tunis et aussi dans les régions,
  • La formation des agents et des cadres des gouvernorats et des municipalités ainsi que des agents de l’administration centrale sur des sujets ayant trait à l’action communale et régionale,
  • Le perfectionnement des cadres régionaux et municipaux et des agents nouvellement recrutés,
  • L’organisation de séminaires et de journées d’études au profit des conseillers municipaux et des membres des conseils régionaux,
  • L’organisation de sessions d’études au profit des cadres et agents candidats aux différents concours et examens professionnels,
  • L’organisation de stages,
  • La réalisation de travaux de recherches scientifiques, de documentations et de publications,
  • La sélection et le perfectionnement des formateurs,
  • La réalisation des missions de formation et de recherche qui lui sont confiées par l’autorité de tutelle.

Conscient de l’importance de sa position dans le nouveau dispositif politique et institutionnel local et du rôle qu’il est appelé à jouer, le CFAD adopte, résolument, une démarche réformatrice.

La volonté exprimée des responsables du centre est de se repositionner de la façon la plus adéquate pour répondre aux défis de la formation et pour contribuer à la réussite du grand chantier de réforme de la décentralisation dans le pays.

En ce sens, le CFAD oriente ses réflexions vers la création d’antennes régionales CFAD afin de proposer un service de formation plus proche des collectivités.

Il envisage également de développer un cursus de formation en alternance afin de former les nouveaux cadres et agents nommés dans les collectivités locales.

Renseignements

CFAD
5, rue de Lilas
Belvédère
1003 Tunis

Tél. : 71808226

Fax : 71807872

Email : cfad@cfad.tn

Site web : www.cfad.tn

Elearning : www.efad.cfad.tn

FB : CFAD-Tunisie

Youtube : CFAD-Tunisie

Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU)

CGLU représente et défend les intérêts des gouvernements locaux et régionaux sur la scène mondiale, quelle que soit la taille des collectivités qu’elle appuie. Basée à Barcelone, l’organisation s’est fixé la mission suivante : « Etre la voix unifiée et le défenseur de l’autonomie locale et régionale démocratique, promouvoir ses valeurs, ses objectifs et ses intérêts, au travers de la coopération entre les gouvernements locaux, comme au sein de la communauté internationale. ».

Lire la suite