Accueil > FRANCAIS > Le Réseau > Historique > la Genèse du Réseau

la Genèse du Réseau

Une ambition : regrouper les collectivités locales au centre de la dynamique euro-méditerranéenne

Le groupe des villes Euromed, qui fait partie du réseau Cités et Gouvernement Locaux Unis, a été créé par la Ville de Bordeaux en 2000, s’appuyant sur les conclusions de la troisième conférence euro-méditerranéenne des Ministres des Affaires étrangères, qui s’est tenue à Stuttgart les 15 et 16 avril 1999, et qui encourageait les collectivités locales à s’engager dans le partenariat euro-méditerranéen.

Les ambitions de cette commission, qui comprend aujourd’hui près de 90 villes européennes et méditerranéennes, étaient d’initier un dialogue réel et interactif entre des cités des côtes Nord et Sud de la Méditerranée, et le développement des projets innovants entre les villes au sein du groupe Euromed.

La Municipalité niçoise a participé activement aux réflexions et aux actions de ce groupe, ce qui lui a permis d’obtenir la Vice-Présidence pour la Région Europe en juin 2004, et la Présidence depuis novembre 2008.

Le partenariat Euromed, dit aussi Processus de Barcelone, a été créé en 1995 à Barcelone, à l’initiative de l’Union européenne (UE) et de dix autres États riverains de la mer Méditerranée (Algérie, Autorité palestinienne, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie et Turquie). L’Albanie et la Mauritanie sont membres de l’Euromed depuis 2007. EUROMED rassemble, désormais, les 27 États membres de l’UE et douze États du sud de la Méditerranée. La Libye avait un statut d’observateur jusqu’en 1999 ; depuis 2004, la normalisation des rapports avec l’UE prépare son intégration à moyen terme.

Le processus de Barcelone a été lancé en novembre 1995 et a donné naissance à une alliance reposant sur les principes de l’appropriation commune, du dialogue et de la coopération. La déclaration de Barcelone, faite à l’issue du sommet constitutif, énonce les principaux objectifs de ce partenariat : construire ensemble un espace de paix, de sécurité et de prospérité partagée. Pour y parvenir, elle prévoit des actions dans les domaines politique, économique, financier, culturel et social.

Euromed est fondé sur les rapports de paix entre ces États qui ont des intérêts communs ainsi qu’un long passé d’échanges mutuels. Au niveau économique, le processus vise à l’instauration d’un marché de libre-échange en 2010. Cet objectif a été réaffirmé lors du sommet de Barcelone de 2005. En 2005, l’immigration et la lutte contre le terrorisme sont devenus les domaines prioritaires du partenariat.

Le processus de Barcelone est une politique régionale et multilatérale de partenariat associant les États des deux rives de la Méditerranée. La politique européenne de voisinage (PEV), instaurée en 2004, vise à compléter et renforcer le processus de Barcelone au moyen de plans d’action bilatéraux convenus avec tous les pays partenaires (dans ou hors Euromed).

mercredi 26 janvier 2011, par Nathalie