Athènes (Grèce)

Nom grec : Αθήνα [a’θina] / Athína
Pays : Grèce
Région : Attique
Code postal : 10x xx, 11x xx, 120 xx
Population : 745 514 hab. (2001)
Densité : 19 618,8 hab./km²
Fête patronale :
Superficie : 38 km²
Site web : http://www.cityofathens.gr/

Athènes est la capitale de la Grèce, ainsi que sa ville principale. La cité est renommée pour son passé glorieux pendant l’Antiquité. Athènes est construite dans une cuvette qui constitue la plaine centrale de l’Attique, elle est encerclée par les monts Hymette à l’Est, Pentélique et Parnès au Nord et Egaleo à l’Ouest et au Sud, elle est baignée par le golfe Saronique.

La formation du toponyme viendrait, selon certains, de la racine indo-européenne ath- signifiant probablement « tête » ou « sommet », puisque la forteresse de l’Acropole située au sommet de la colline du même nom, constituerait le « noyau fondateur » de la ville. Ce qui expliquerait d’ailleurs l’origine de la légende mythologique portant sur la naissance de la déesse éponyme, selon laquelle Athéna serait sortie « armée » de la tête de Zeus.

D’après Thucydide, le nom d’Athènes serait issu du pluriel Athenai, car selon lui la ville aurait pour origine, un groupement de villages qui fusionnèrent en une grande cité.

Elle était située dans une petite vallée fertile, entourée de rivières à environ 20 km du golfe Saronique, au centre des plaines céphisiennes. À l’est, on trouve le mont Hymette et au nord le mont Pentélique. Le Céphise coulait autrefois dans la ville.

L’Athènes antique était très petite comparée à la mégalopole moderne. Elle occupait, intra-muros, un espace de 2 km d’est en ouest et un peu moins du nord au sud ; à son apogée, elle comptait pourtant aussi des « banlieues » extra-muros. L’Acropole, par rapport au centre de la ville, se situait au sud, et l’Agora à 400 m au nord de celui-ci, dans ce qui est aujourd’hui le quartier Monastiraki. La colline de la Pnyx, où se réunissait l’Ecclesia, l’assemblée des citoyens athéniens, était à l’ouest.

Monuments et musées :

L’Olympiéion ;

Le Parthénon sur l’Acropole et son musée ;

L’Agora d’Athènes (centre névralgique de la cité antique) et son musée ;

L’Agora romaine et la Tour des Vents (une horloge hydraulique construite au Ier siècle av. J.-C.) ;

Le Théséion ;

Le théâtre de Dionysos ;

Le Stade panathénaïque, refait par Hadrien et Hérode Atticus et rénové en 1896 ;

Odéon d’Hérode Atticus, vu de l’Acropole.le Musée national archéologique d’Athènes qui abrite l’une des plus grandes collections d’art de la Grèce antique ;

Le Musée byzantin et chrétien d’Athènes créé pour les collections de la Société archéologique chrétienne ;

La Pinacothèque nationale d’Athènes ;

Le Musée Bénaki ;

Le Musée d’art cycladique ;

Le Musée national d’art contemporain d’Athènes ;

L’Olympiéion, ou temple de Zeus olympien ;

La nécropole antique du Céramique et son musée.

lundi 17 mai 2010, par Nathalie