Beyrouth (Liban)

Pays : Liban
Superficie : 8 500 ha = 85 km2
Population : 1 200 000 hab. (2007)

Beyrouth (بيروت) est la capitale du Liban et la ville la plus importante du pays. Elle compte environ 1 200 000 habitants et l’agglomération urbaine plus de 2 millions d’habitants (2007). La ville est un centre financier, un port de commerce et un centre culturel d’une importance majeure à l’est de la Méditerranée et au Proche-Orient. Elle est située entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, ce qui lui donne une place stratégique dans les échanges mondiaux.

La ville forme avec sa banlieue, le district de Beyrouth, le seul gouvernorat libanais à ne pas être subdivisé en district. Elle abrite le siège du Gouvernement et joue un rôle central dans l’économie du pays, du fait de la présence de nombreuses firmes et grandes banques internationales. Beyrouth est également le poumon culturel de la région, renommée pour ses publications ainsi que pour ses activités culturelles sans égal. La ville a été nommée capitale mondiale du livre 2009 par l’UNESCO. Beyrouth a également été citée dans le New York Times comme première destination à visiter en 2009.

Beyrouth est réputée pour l’activité de sa vie nocturne. Elle héberge de nombreuses discothèques, boîtes de nuit et pubs dans les quartiers Monot, Verdun, Hamra, Gemmayzé, sur les corniches du bord de mer et dans le centre-ville.

À Hamra, la rue comporte une multitude de restaurants, de cafés et de boutiques. Les boîtes de nuits et discothèques sont omniprésentes à la rue Monot, ce qui en fait une des plus agitées de la ville.

La corniche de Beyrouth, longeant la mer, est fréquentée par des promeneurs à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Le centre-ville est le quartier le mieux construit à Beyrouth, véritable œuvre d’art architecturale. Il a été entièrement rénové et comprend une multitude de restaurants, de cafés et boutiques. De nombreuses boutiques de marques de luxes européennes s’y sont installées.

Juste à proximité, le village Saifi, qui se démarque par son architecture, est presque entièrement voué aux galeries d’art.

Chaque année a lieu à Beyrouth le Festival du Film Libanais.

Les festivals et autres manifestations à caractère international sont souvent organisées au BIEL (Beirut International Exhibition & Leisure Center).

Depuis 1994, le Festival Al-Bustan, qui a lieu durant l’hiver, présente de la musique de chambre, de la musique symphonique, des chorales, des opéra et des spectacles de marionnettes.

Il existe également de nombreux musées, théâtres et cinémas dans l’agglomération beyrouthine.

Le Beirut Art Center (Centre d’art contemporain) a également ouvert ses portes en 2009 et accueille les œuvres d’artistes libanais[5]. Le Musée national et le Musée Sursock sont les deux autres principaux musées de la ville.

Parmi les théatres on retrouve le Picadilly, dans le quartier de Hamra (Fayrouz jouait dans ce théatre), le théâtre Monnot dans la rue Monnot et le Casino du Liban, qui se situe dans la banlieue nord du côté de la ville de Jounieh.

Le quotidien américain The New York Times classe Beyrouth au premier rang des destinations mondiales pour l’année 2009.

jeudi 12 août 2010, par Nathalie