Bologne (Italie)

Nom italien : Bologna
Pays : Italie
Région : Émilie-Romagne
Code postal : 40100
Population : 377 258 hab. (30-06-09)
Densité : 2 695 hab./km²
Superficie : 140 km²
Fête patronale : 4 octobre
Site web : www.comune.bologna.it

Bologne est une ville italienne d’environ 375 000 habitants, située dans le nord-est du pays, entre le Pô et les Apennins. C’est le chef-lieu de la région d’Émilie-Romagne (plaine du Pô) et de la province de même nom et l’une des villes principales de l’Italie.

Elle est le siège de la plus ancienne université du monde occidental, l’université de Bologne (1088). Ce rayonnement culturel et son université lui ont valu le surnom de la Dotta (la savante). La ville possède également d’autres surnoms comme la Rossa (la rouge), en référence à ses tuiles en terre cuite et aussi pour son âme politique de gauche communiste, et la Grassa (la grasse) pour son excellente cuisine.

Ses habitants sont les Bolonais mais très curieusement l’on parle de « spaghetti à la bolognaise » (qui n’existent d’ailleurs pas dans la cuisine bolonaise). Chaque année au printemps, Bologne accueille un salon du livre jeunesse de renommée internationale, la La Fiera del Libro per Ragazzi ou Foire du livre de jeunesse de Bologne.

Bologne est restée l’une des villes médiévales les mieux préservées d’Europe, possédant une grande valeur historique. En dépit des dommages considérables lors de bombardements en 1944, le centre historique de Bologne, l’un des plus grands d’Europe, recèle de richesses aussi bien médiévales, de la Renaissance que Baroques.

La Piazza Maggiore est la principale place de la ville dont la forme actuelle date du XVe siècle. Cette place contient les principaux bâtiments médiévaux de la Ville. En effet, le Palazzo d’Accursio, la Basilique San Petronio, le Palais des Notaires, le Palazzo del Podestà et le Palazzo dei Banchi donne sur cette place. La place est adjacente à une autre place remarquable de la ville, la Piazza Nettuno.

Le Palazzo d’Accursio, aussi appelé Palazzo Comunale, est la mairie de Bologne. À l’origine, résidence d’Accursius, il devint vite le siège du pouvoir bolonais. Le palais qui vit le couronnement de Charles Quint, possède de nombreuses fresques retraçant l’histoire de la ville.

La Basilique de San Petronio est la plus grande église de la ville, et la cinquième au monde. La Basilique dont la construction a commencé en 1390, est située sur la Piazza Maggiore et elle est une des principales curiosités de la ville, grâce notamment à sa façade inachevée.

Le Palazzo dei Banchi est un palais, datant des XVe et XVIe siècles situé sur la Piazza Maggiore. C’est de là que part que le célèbre portique : le Pavaglione. Le Palais des Notaires ( Palazzo dei Notai ) est un palais érigé par la société des Notaires en 1381. L’une des façades a été refaite en 1437, et le bâtiment rénové dans son ensemble au début du XXe siècle.

La Fontaine de Neptune ( La Fontana del Nettuno ) est une monumentale sculpture de bronze posée sur un socle. Réalisé par le sculpteur Jean de Boulogne (Douai 1529-Florence 1608) par la volonté de Charles Borromée entre 1563 et 1567, la statue trône sur la Piazza Nettuno devant le Palais du Roi Enzo.

Le Palais du Roi Enzo ( Palazzo Re Enzo ) fut construit en 1245, et servira de prison au roi Enzio de Sardaigne jusqu’à sa mort en 1272. Il est situé à côté du Palais du Podestat.

Le Palazzo Bentivoglio Pepoli est une prestigieuse demeure de campagne datant des XVe et XVIe siècles, située de nos jours à proximité immédiate du centre urbain. Il fut édifié à la fin du XVe siècle par Alessandro Bentivoglio. Avec Alessandro Pepoli, au XVIIIe siècle, la villa fut réaménagée par le célèbre architecte néoclassique Angelo Venturoli et devint un centre de vie mondaine et culturelle très prisé.

Le Palais Magnani et ses fresques de l’Histoire de la fondation de Rome par l’académie bolonaise des Incamminati des frères Carrache. Le Palais dell’Archiginnasio, et son théâtre anatomique (transformé en bibliothèque par Napoléon).

La basilique Santo Stefano.

Outre ses monuments, Bologne se distingue par ses 40 kilomètres d’arcades qui parsèment la ville.

jeudi 20 mai 2010, par Nathalie