Palerme (Italie)

Nom italien : Palermo
Nom sicilien : Palermu
Pays : Italie
Région : Sicile
Code postal : 90100
Population : 657 358 hab. (30-06-09)
Densité : 4 160 hab./km²
Superficie : 158 km²
Fête patronale :15 juillet
Site web : www.comune.palermo.it

Palerme (Palermu en sicilien, Palermo en italien) est une ville italienne, chef-lieu et plus grande ville de la région Sicile avec 720 000 habitants. Elle se situe dans une baie sur la côte Nord de l’île.

Palerme connait la richesse ayant trait à toutes les cités méditerranéennes qui ont bénéficié d’influences variées, résultat des nombreux changements de domination sur la ville : les Phéniciens fondèrent Palerme, les Carthaginois, les Romains puis les Vandales s’y sont succédés, avant une occupation musulmane de plus de deux cents ans... Viennent ensuite les royaumes normands, les Espagnols, l’unification italienne ; l’histoire de Palerme est riche et ancienne, ce qui se retrouve dans son patrimoine actuel. Monuments et musées de Palerme font sa renommée : le palais des Normands, la cathédrale, les multiples églises, les Quattro Canti et les autres belles piazza de la ville, sans oublier le charme ineffable des petites rues du centre historique et leur incomparable ambiance sicilienne.

Les Palais des Normands, siège de l’Assemblée régionale sicilienne. Dans le salon d’Hercule, fresques de Giuseppe VELASCO 1799 (Scènes des travaux d’Hercule). Salle de Roger avec les mosaïques remarquables. Chapelle Palatine construite à la demande de Roger II, influence de style arabe.

Que voir à Palerme

- La Cathédrale, chef d’oeuvre d’architecture, sur l’emplacement d’une église byzantine transformée en mosquée par les arabes, un ministre de Guillaume II la fit construire en 1184-1185. Sarcophages de Frederic II, Roger II et Constance de Hauteville, Chapelle de Sainte Rosalie, Trésor du dôme.

- Saint-Jean des Ermites (San Giovanni degli Ermiti), construite en 1132 sous Roger II sur les bases d’un édifice musulman. Mélange étonnant de coupole rouge de style musulman et du cloître à la végétation luxuriante.

- Le Couvent des Capucins ou Catacombes, très insolite : 8000 corps de palermitains en quelque sorte momifiés datant du XVII à 1881, certains très bien conservés, vêtus des habits d’époque.

- Le theatre Massimo construit entre 1875 et 1897 dans un style néoclassique. C’est l’un des theatres les plus vastes d’Europe réouvert au public depuis peu après 20 ans de travaux, il a notamment servi de décors pour une des scènes du parrain III de Francis Ford Coppola.

- Les "quattro canti", idéalement situé dans la vieille ville c’est le croisement de la via Maqueda et la via Vittorio Emmanuele. Les statues sur chacun des quatre coins représentent des souverains d’Espagne, des saisons, des saintes protectrices de la ville.

- La piazza Pretoria, située à coté des "quattro canti" et en face de l’’hotel de ville, est une fontaine monumentale récemment restaurée, oeuvre du 16ème siècle, initialement commandée par un noble florentin pour sa villa, elle fut acquise par le sénat de Palerme et transportait en 1575. Ces magnifiques statues représentent des divinités marines et animales. Appelée aussi Fontana delle Vergogne (Fontaine de la honte) à cause de la nudité des sculptures.

- La galerie régionale de Sicile, située dans le palais Abatellis, musée magnifique qui comporte une collection d’oeuvres exceptionnelles, sculptures, bustes, tete de marbre, peinture sicilienne du VIIème au XVIème siècle.

- Le palais Gangi, on y trouve de très belles collections de porcelaines et céramiques du XVI et XVIIème siècle, on peut d’ailleurs signaler que dans un des salons, Visconti y tourna la scène du bal du Guépard en 1963.

- Les jardins : dans le palerme bruyant et chaotique, il est agréable de se retrouver au milieu de la verdure et de quelques fontaines, le jardin de l’orto botanico est un parc botanique de 10 hectares, on y trouve des plantes et des fleurs d’origine très variée. on pourra y admirer des arbres centenaires aux racines tentaculaires.

- Marché de la Vucciria entre la Via Roma et le port, un lieu haut en couleur où on rencontre de vrais siciliens.

vendredi 28 mai 2010, par Nathalie