Accueil > FRANCAIS > Les acteurs > Les villes membres > Séville (Espagne)

Séville (Espagne)

Nom espagnol :
Pays : Espagne
Région : Andalousie
Code postal : 41 000 à 41 020
Population : 699 759 hab. (2008)
Densité : 4 952 hab./km²
Fête patronale : 30 mai (Saint Ferdinand)
Superficie : 141,31 km²
Site web : www.sevilla.org

Entre les contreforts de la Sierra Morena au nord et de la Sierra Sur, coule le Guadalquivir, jadis appelé Baetis, irrigant une vallée riche et fertile. En aval, à 70 km de la mer, se dresse la ville millénaire de Séville, capitale de la communauté autonome andalouse et de la province qui porte son nom, la plus grande et la plus peuplée d’Andalousie.

C’est également une ville au passé prestigieux, ayant légué un patrimoine artistique d’une immense richesse, qui en fait une des destinations touristiques les plus prisées d’Europe et l’auréole d’un certain prestige. Ses monuments, les nombreux artistes qui y sont nés ou y ont œuvré, son histoire glorieuse, ses fêtes traditionnelles, mais aussi son climat ont ainsi contribué à sa renommée.

Séville est une ville emblématique à la renommée universelle, arabe, juive et romaine, avec son fleuve et son port fluvial, destination privilégiée du commerce des Indes occidentales. Ses manifestations artistiques et folkloriques en font une destination touristique privilégiée.

Capitale de l’Andalousie, la province de Séville est aussi la plus grande de la communauté autonome. Elle est entourée, au sud, par les provinces de Malaga et de Cadix, à l’ouest par celle de Huelva, au nord par celle de Badajoz et à l’est par celle de Cordoue.

Les origines de la ville de Séville remontent au premier millénaire av. J.-C., au temps des colonisations phéniciennes et tartessiennes. Son implantation à la confluence des voies fluviales et terrestres a facilité la rapide croissance économique de la vallée et des terres limitrophes.

La colonie Julia Romula Hispalis, fondée par Jules César, développait une activité mercantile spectaculaire. De nombreuses colonies supplémentaires ont alors été dressées sur tout le territoire, dont l’importance est encore visible aujourd’hui. Les Arabes laisseront sur la région une empreinte culturelle et architecturale indélébile. Au XVIe siècle, Séville parvient à l’apogée de sa splendeur. Des marchandises en provenance de toute l’Europe et des métaux précieux du Nouveau Monde arrivent à son port, contribuant au développement de l’Europe occidentale. Le siècle des Lumières réactive le commerce, l’agriculture et l’industrie. Et de nos jours, l’Exposition universelle de 1992 a diffusé et élevé encore le nom de Séville.

La province de Séville est une mosaïque de cultures qui trouvent leurs racines dans son passé le plus lointain. La grande vallée du Guadalquivir, la Sierra Morena et les marais du parc naturel de Doñana offrent aux visiteurs des paysages où abondent les zones humides, refuge d’une avifaune variée. Pour parcourir les sentiers de montagne au cœur de l’exubérante végétation méditerranéenne, contempler un taureau bravo dans les pâturages parsemés de chênes centenaires, ou se perdre sur les plaines aux douces collines où se dressent villages accueillants et villes monumentales, témoignant du splendide passé de la province.

mercredi 12 mai 2010, par Nathalie