Toulouse (France)

Pays : France
Région : Midi-Pyrénées (préfecture)
Code postal : 31000, 31100, 31200, 31300, 31400, 31500
Population : 439 453 hab. (2007)
Densité : 3 715 hab./km²
Superficie : 118,30 km²
Site web : www.toulouse.fr

Toulouse (en occitan, Tolosa) est la principale ville du Sud-Ouest de la France. C’est le chef-lieu du département de la Haute-Garonne et de la région Midi-Pyrénées.

Avec 439 453 habitants au 1er janvier 2007, elle est la quatrième commune la plus peuplée de France, après Paris, Marseille et Lyon et devant Nice. En 2007, l’agglomération regroupe 859 111 habitants[1], et l’aire urbaine 1 118 476.

Ville à l’architecture caractéristique, Toulouse est surnommée la « ville rose » en raison de la couleur du matériau de construction traditionnel local, la brique de terre cuite. Autre surnom : la « Cité des violettes ». Il existe une Confrérie de la violette à Toulouse, où la production de cette fleur était très importante. La Violette est l’une des récompenses décernées par l’Académie des Jeux floraux de Toulouse.

Dans le passé, elle était appelée la « Cité Mondine » (la Ciutat Mondina en occitan), en référence à la dynastie des comtes de la ville qui se sont souvent nommés Raymond.

Berceau de la firme Airbus, Toulouse est aujourd’hui une technopole européenne qui regroupe de nombreuses industries de pointe en matière d’aéronautique, d’informatique et de spatial, ainsi que de nombreux instituts de recherche. C’est également une ville étudiante, la quatrième de France avec 94 000 étudiants, dotée d’équipements culturels de prestige comme le centre des congrès, la médiathèque José-Cabanis, le Zénith, le musée d’art moderne et contemporain des Abattoirs, la cité de l’Espace ou encore le Théâtre national de Toulouse (TNT).

La ville rose connaît une très forte croissance démographique, la plus élevée de France et même la plus élevée d’Europe parmi les agglomérations de plus de 850 000 habitants, et est considérée comme une des grandes villes européennes intermédiaires comme Lyon, Marseille, Florence, Hambourg ou Zurich. Si la croissance démographique se poursuit au rythme actuel, son agglomération entrera bientôt dans le cercle des agglomérations françaises de plus d’un million d’habitants, et pourrait alors détrôner Nice puis Lille. En 2005 et en 2008 une étude la classe deuxième ville française (derrière Nantes dernièrement) pour sa qualité de vie selon une liste de critères bien définis.

La devise de la ville est « Per Tolosa totjorn mai » (« Pour Toulouse, toujours plus »).

Les principaux monuments de Toulouse

- Basilique Saint Sernin
- Hôtel d’Assézat. Site internet
- Place du capitole
- Le Capitole : la salle des Illustres, la salle Henri Martin
- La cité de l’espace
- Goethe Institut Toulouse

Les musées

- Musée des Augustins - musée des Beaux-Arts
- Musée Saint-Raymond - musée des Antiques
- Fondation Bemberg à l’Hôtel d’Assézat
- Centre d’Art Moderne et Contemporain Les Abattoirs
- Musée Paul Dupuy - musée des Arts graphiques et des Arts décoratifs
- Musée Georges Labit - musée des Arts asiatiques et des Antiquités égyptiennes
- Musée du Vieux Toulouse
- Galerie du Château d’Eau crée par le célèbre Jean Dieuzaide (Expositions de photographies)
- Centre de l’Affiche (comme son nom l’indique)
- Musée de l’histoire de la Médecine

Bâtiments et lieux publics remarquables

- le Capitole abrite l’hôtel de ville sur la place du même nom
- le Donjon du Capitole utilisé comme syndicat d’initiative.
- les quais et les berges de la Garonne
- le Jardin des Plantes, le Grand-Rond et le Jardin Royal
- le pont Neuf
- le Canal du Midi
- les hôtels particuliers : hôtel d’Assezat, hôtel de Bernuy parmi tant d’autres...

Bâtiments religieux

- La basilique Saint-Sernin ;
- L’église Notre-Dame du Taur avec son clocher-mur ;
- L’église des Jacobins et son cloître ;
- Le musée des Augustins et son cloître ;
- La cathédrale Saint Etienne ;
- L’église de la Daurade et sa vierge noire
- L’église de la Dalbade

Marchés

Toulouse offre une grande variété de marchés couverts (halles) ou non. Les marchés sont ouverts tous les jours sauf le lundi (à l’exception de Saint Aubin qui ne fonctionne que le Dimanche).

- Les halles Victor Hugo : le temple de le gastronomie toulousaine.
- Les halles Saint Cyprien : petites mais très sympathiques.
- Les halles des Carmes : un peu huppé et donc plutôt cher.
- Les boulevards entre Arnaud Bernard et Jeanne d’Arc : le plus populaire et donc celui où l’on fait les meilleures affaires.
- Saint Aubin (le dimanche uniquement) : ambiance garantie ! Attention aux poussettes et autres encombrants : il y a beaucoup de monde.

Pour flâner

C’est une ville de détente par excellence. On dit que c’est l’Espagne qui pousse un peu sa corne (Claude Nougaro), et pour cause, le pas y est méditerranéen : tranquille.

Le quartier Saint Cyprien est très agréable, populaire et vieux Toulouse (rive gauche). Ce sont aussi les portes de la ville, historiquement : la place Saint Cyprien avec sa fontaine est entourée de deux arches, et donne sur le plus vieux pont de la ville, le pont Neuf, surplombant la très romantique prairie des filtres et donnant à admirer les quais de la Daurade. Les jeux nocturnes de lumières toulousaines autour de l’axe fluvial sont bien élaborés. C’est depuis le pont Neuf que l’on peut aussi admirer le feu d’artifice du 14 juillet tiré depuis la prairie des filtres.

Le quartier Arnaud Bernard (du nom d’un consul de la ville) est l’autre lieu populaire où règne la bonne ambiance par excellence, et où les bâtiments bien conservés côtoient le populisme des sandwicheries et autres discussions de terrasse.

La place Saint Pierre est l’âme étudiante de la fête toulousaine.

Le quai de la Daurade est un endroit plaisant lors des après-midi ensoleillés. Il s’agit d’une longue berge le long de la Garonne entre Esquirol et Saint Pierre avec vue sur le (célèbre) dôme de La Grave.

L’aéronautique

Toulouse est le pôle européen de l’aéronautique et de l’espace. Du fait de la proximité des usines d’Airbus à Blagnac, il n’est pas rare de voir des A380 ou des Beluga en phase d’atterrissage ou de décollage, juste en levant les yeux.

Il est également possible de visiter les chaînes d’assemblages d’Airbus (usine Clément Ader à Colomiers pour les A330/A340, usine Lagardère à Blagnac pour les A380).

mercredi 19 mai 2010, par Nathalie