Efficient building CONFÉRENCE ANNUELLE : UN SUCCÈS AUSSI SOUS FORME NUMÉRIQUE

LES JOURNÉES NUMÉRIQUES DES BÂTIMENTS EFFICACES SONT TERMINÉES. LA VAGUE DE RÉNOVATION MÉDITERRANÉENNE VIENT DE COMMENCER.

Le jeudi 17 juin 2021, l’Efficient Buildings Community a clôturé ses Digital Days. L’événement s’est déroulé en ligne pendant deux semaines, du 7 au 17 juin, et était composé de trois « sessions politiques » et de six « ateliers de renforcement des capacités ». Les Digital Days ont beaucoup retenu l’attention du public du pourtour méditerranéen et des pays voisins. Au total, plus de 200 personnes se sont inscrites aux différentes sessions, avec un taux d’inscription moyen de 120 par session individuelle.

Les séances de politique

La première session politique a ouvert la série par un débat animé sur le rôle futur du secteur du bâtiment dans la reprise post-covid.

Après l’accueil de la Communauté des bâtiments efficaces et de la Commission européenne, João Pedro Matos Fernandes, ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat du Portugal, a prononcé un discours sur la dimension stratégique de la décarbonisation en Europe, du point de vue privilégié de la présidence portugaise de le Conseil européen. Deux débats ont suivi : le premier sur la perspective locale et transnationale de la voie de la transition énergétique esquissée par le Ministre ; le second sur la reprise post-covid avec des contributions et des idées de municipalités, régions et parlements de différents États membres méditerranéens.

Le 8 juin, la deuxième session politique s’est concentrée sur l’aspect financier de la reprise.

Une quantité sans précédent de ressources est mise à disposition par le secteur public, mais cela appelle une responsabilité sans précédent. Comme le rappelle Mariangiola Fabbri, du BPIE, la transformation du secteur du bâtiment nécessite des perspectives de long terme qui doivent être adaptées à l’urgence de la reprise. Le panel suivant a souligné l’importance des pouvoirs adjudicateurs locaux (dont l’implication était limitée dans l’élaboration des plans de relance nationaux) pour la mise en œuvre des plans de relance. Le panel final a ouvert un débat animé sur le besoin de financement privé et sur le rôle du secteur public dans la stimulation de son implication, des assistances techniques aux subventions et de la normalisation aux partenariats public-privé.

La troisième session politique, tenue le 9 juin, a été consacrée aux relations entre les rives nord, sud et est de la mer Méditerranée.

Grammenos Mastrojeni, secrétaire général adjoint principal de l’Union pour la Méditerranée, a ouvert la session en rappelant les risques environnementaux transfrontaliers à travers la Méditerranée et la nécessité d’actions coordonnées et de partage des connaissances. Ensuite, des représentants des collectivités locales des rives Nord, Sud et Est ont présenté leurs activités dans le cadre du Partenariat Efficient Buildings City. Enfin, au cours de la session, la Communauté des bâtiments efficaces et le projet meetMED financé par l’UE ont virtuellement signé un protocole d’accord afin de créer des synergies et d’accroître le partage des connaissances autour de la Méditerranée.

Les ateliers de renforcement des capacités

Pour mettre en pratique le partage des connaissances, la communauté des bâtiments efficaces a organisé une série de six ateliers de renforcement des capacités, pour présenter les solutions numériques développées par la communauté.

Le premier atelier (7 juin) a présenté les outils intégrés pour l’élaboration d’un plan d’action pour l’énergie durable et le climat dans le cadre de la convention des maires.

Le deuxième (8 juin) a formé les participants à l’outil de simulation STEPPING et à ses lignes directrices pour les contrats de performance énergétique.

Le troisième atelier (9 juin) était consacré à l’outil IMPULSE pour la priorisation de la rénovation des bâtiments et à son système de gestion pour le développement de stratégies de rénovation.

Au cours de la deuxième semaine, la Communauté a organisé un quatrième atelier (15 juin) sur PrioritEE Toolbox, pour la hiérarchisation des mesures d’efficacité énergétique, un cinquième atelier (16 juin) sur SISMA SET, un outil pour calculer le montant des subventions nécessaires pour faire un projet bancable; et un sixième et dernier atelier (17 juin) sur l’outil Web TEESCOOLS et le calculateur EduFootprint pour aider les propriétaires de bâtiments scolaires à planifier des mesures de rénovation.

Au final, les Efficient Buildings Digital Days ont mis en lumière trois sujets politiques pertinents et ont proposé des solutions pratiques et des exemples concrets de la manière dont les autorités locales méditerranéennes peuvent contribuer aux objectifs communs des politiques dans ces domaines. Les neuf sessions ont suscité l’intérêt des habitants du pourtour méditerranéen : un premier mouvement pour amorcer la vague méditerranéenne de rénovation de l’efficacité énergétique des bâtiments publics.

Pour se rattraper, les enregistrements des séances sont disponibles sur le site d’Efficient Buildings :

https://efficient-buildings.interreg-med.eu/events/efficient-buildings-digital-days/annual-conference-a-success-also-in-digital-form/

A bientôt.