Partenariat renouvelé avec le voisinage méridional Un nouveau programme pour la Méditerranée

Dans sa 145e session plénière des 30 juin et 1er juillet 2021, le Comité européen des régions a adopté son avis sur le nouveau programme pour la Méditerranée proposé par la Commission européenne et le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

En effet, ce programme regroupe tous les aspects pour une coopération des régions garantissant une union dans l’intérêt de la paix, de la stabilité et de la prospérité dans la région.

Le Comité invite à valoriser de manière concrète et appropriée le rôle moteur des collectivités locales et régionales dans le but de contribuer à un développement territorial au plus proche des citoyens et de leurs attentes et comme acteurs clés du développement durable ainsi que comme partenaires actifs au cours de la programmation des fonds européens.

Concrètement, l’Union Européenne, et plus particulièrement le Comité européen des régions, propose et encourage la création de forums, de dialogues et d’échanges à plusieurs niveaux entre les représentants des pouvoirs publics locaux, régionaux et nationaux de la société civile des pays européens et de ceux du voisinage méridional. Cela dans le but de promouvoir la bonne gouvernance et la participation aux processus décisionnels.

Vous trouverez, en pièces jointes, l’avis euro-méditerranéen et les recommandations du Comité européen des régions afin de faire de ce partenariat un outil efficace et dynamique pour l’élaboration de projets ambitieux, visionnaires et réalisables en concertation avec tous ses partenaires.

Les remontées de terrain des régions et des collectivités locales serviront de socle à des échanges, des réflexions pour pouvoir bâtir des stratégies concrètes sur toutes les problématiques qui se posent dans tous les domaines, que cela aille de la gestion des terres agricoles, de la sécurité alimentaire, à la transition écologique et numérique en passant par la résilience et bien entendu le grand défi du changement climatique, ainsi que bien d’autres points.

D’où l’intérêt d’échanges et d’une coopération resserrée entre les divers partenaires, afin de garantir l’efficacité, la force de proposition de chacun et créer une synergie saine et vertueuse à bâtir ensemble des projets concrets.

Une prise de conscience des problématiques de chacun, une coopération active de tous les acteurs à tous les niveaux donnera matière à des échanges féconds et à des résultats concrets.

Retrouvez l’avis du Comité européen des régions

A bientôt